Première balade de nuit à pied dans le centre ville de TANA

Première nuit de balade à pied dans le centre ville d’Antananarivo

Vous savez, je ne suis pas trop le genre de personne à sortir la nuit et encore moins à pied. Mais, par la force des choses, j’ai découvert TANA by night dans les quartiers du centre ville de TANA. Grande était ma surprise.

Image

C’était la première fois où j’ai du parcourir l’avenue de l’indépendance (à partir du Café de la Gare) jusqu’au Sakamanga, à Ampasamadinika à pied avec mes deux valeureux amis que je ne nommerais pas. Ceci pour goûter à un pizza succulent.

Imagea

Pour tout vous dire, j’étais à la fois étonnée et attristée ainsi qu’apeurée par cette expérience là. Au faite, c’est vrai que j’étais à côté de deux hommes mais je ne me sentais pas du tout en sécurité. D’abord, j’avais très peur de me faire braquée. J’avais également peur qu’ils s’enfuiraient et moi je ne pouvais courir étant donné que je mettais des bottes à talon… Parano, diriez-vous ? Je ne sais pas mais avec l’insécurité qui sévit dans la capitale, vous comprendrez comment je m’étais sentie.

Une fois la partie avenue de l’indépendance terminée, nous commencions la partie TSARALALANA pour rejoindre Ampasamadinika. Grande fut ma surprise en y voyant toutes ces travailleuses du sexe. Je ne puis affirmer si « elles » étaient  toutes de sexe féminin car je n’osais les contempler. Mais elles étaient tellement nombreuses !! Elles étaient aussi nombreuses que les marchands ambulants et les passants qui fréquentaient ce lieu le matin. Quelle tristesse ! Je m’étais demandé si ces personnes là, se tenaient à cet endroit par nécessité, par plaisir ou pour un choix de vie. Je ne pouvais que soupirer.

Elles étaient de tous les âges, avec des looks aussi différents les unes que les autres. Ce qui était encore plus aberrant c’est que parmi elles, il y en avait qui portaient des jupes qui arrivent difficilement à cacher les fesses.

Et oui, je sais que pour les sorties nocturnes, je suis née de la dernière pluie. Après cette virée un peu extraordinaire à mon goût, je réitère que je ne suis pas une noctambule. Malgré le fait que ça m’ait beaucoup choquée, cette expérience m’a ouvert les yeux.

Bien sur, pour ceux qui sont déjà habitués à ce genre d’endroit et ce genre de situation, ils ne manqueront pas de faire leur réflexion mais bon…

csa, 26 aout 2013

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s