Portrait de Tolotra

Image

Twitter : @tolotratlt

Tolotra est un de ses geeks passionnés de jeux vidéo. La preuve ? Il en crée aussi ! Il est un game developper ! Mais ce n’est pas sa seule passion. Il aime et écrit aussi du Slam. C’est dans une des éditions du #cafeticmg que j’ai connu Tolotra. Oui, auparavant, je l’ai déjà croisé à mon ancien bahut (ESCA) mais sans plus. Ensuite, j’ai découvert qu’il s’intéressait aussi à l’entrepreneuriat (Global entrepreneurship week).

curioussexyauditor: Tolotra, pourrais-tu te présenter ?

On m’appelle tolotra, et en me surnomme « tlt » (se lit en anglais). J’aime la technologie et la science. Je suis un passionné de la programmation (surtout des jeux vidéo), de l’électronique et du bricolage. Je vis du jeu vidéo. Je ne suis pas trop gamer et je suis étudiant.

Image

csa: Qu’est-ce qui anime ta vie ?

Avant, c’était plutôt le slam poésie, actuellement c’est le jeu vidéo et aussi les contests et les concours

csa: Peux-tu présenter ton parcours brièvement ?

Quand j’étais petit, j’étais un vrai badboy. Ensuite au lycée, je suis subitement et bizarrement devenu un matheux et donc un intello. Ensuite à l’univ, je suis devenu un geek. 0 la fin de mes parcours universitaires, j’étais diplômé en télécommunication et en électronique. Ensuite j’ai chômé comme la plupart des jeunes, j’ai eu aussi des boulots mytheux et de très bon boulot; et puis le déclic, je me suis mis à faire du jeux vidéo jusqu’à maintenant. C’est un unique à Mada juqu’à ce jour. En fait , tout a commencé dans un site qui, hélas n’existe plus aujourd’hui, où j’ai rencontré le dieu du jeu vidéo de mada et aussi mon mentor: Ny Andry … Tout ça sans compter les différents concours auxquels j’ai participé à savoir: le temps des livres,  L’olympiade d’informatique d’Antananarivo, Startup Weekend, Madagascar Microsoft devcamps contest, …

Image

csa: A part être geek, créateur de jeu vidéo et slameur, tu fais quoi d’autres ?

Je suis encore et toujours étudiant, sinon parfois j’enseigne pour changer d’ambiance

csa: Ta plus grande ambition ?

Jusqu’ici, au moins devenir le numero uno du jeu vidéo dans l’océan indien et peut être aussi me marier un de ces jours. Ce sont les grandes accomplissements auxquels j’aspire

csa: A Madagascar, faut-il une formation spécifique pour être créateur de jeu vidéo ?

Il n’y a pas de formation en créateur de jeu à Mada, ni dans l’océan indien non plus d’ailleurs et à ma connaissance. Les seuls centres de formation apte à cette discipline se trouvent à l’étranger et ça coutent vraiment mais vraiment cher, même pour les etranger. Sinon, je suis plutôt un autodidacte passionné et je n’ai jamais quitté Mada de toute ma vie. En résumé, à Mada ,on devient développeur de jeu par inadvertance et par passion et non par formation.

csa: Comment s’appelle le premier jeu vidéo que tu as créé ? Ca concerne quoi ?
Je ne m’en rappelle plus, peut un certain jeu « ebichu » (car l’aime ce manga) que j’ai programmé aux environs de 2005 par passion sous directx 9. Concernant le gameplay, c’est un jeu très marrant … mais pas trop pour les enfants. Sinon mon premier vrai jeu que j’ai fait professionnellement s’appelle Box avec toute l’equipe de Faithful World pour le contest « Edge Challenge »

csa: Ton premier texte de Slam parlait de quoi ?

Mon premier slam parlait de similitude entre l’ordinateur et les femmes. Je m’en souviens encore très bien. C’était en 2009, un mois de décembre. Je venais de mes vacances d’Antsirabe afin de décompresser un peu car je venais tout juste de terminer mon dea telecom. J’ai à peine frôlé le sol de la gare routière de Fasankarana que je suis allé direct au palais des sport lors de cet évènement pour jeune. J’était surpris par ce concept de slam, et ayant déjà fait pas mal de truc de ce genre au temps du lycée et dont je ne savait pas trop que c’etait du slam, je me suis aussi lancé, et ce devant tout le monde la frousse jusqu’aux orteils. Bref, c’était ma première fois

Image

csa: Quels sont tes plus grands défauts ?

Parfois on dit que je suis sévère, parfois on dit que je suis un nolife et parfois l’on me reproche d’être trop sérieux.

csa: Quels sont tes atouts ?

La passion pour les choses que je fait. ma persévérance démesurée.

csa: Si tu étais un sentiment ?

amour

csa: Si tu étais une invention ?

la femme. C’est la plus grande invention jamais inventé par Dieu

csa: Si tu étais une marque ?

j’hésite entre intel ou nvidia

csa: Si tu étais une collection ?

une collection de bande dessiné de piscou

csa: Si tu étais un livre ?

super picsou géant

Image

csa: Si tu étais une fête ?

fête de l’indépendance

csa: Si tu étais un logiciel ?

peut être visual c++

csa: Si tu étais un métier ?

chercheur

csa: Si tu étais un personnage célèbre ?

Louis de Funes

csa: Quels sont tes projets à court terme (06 mois à un an)

Terminer mes études, sortir notre premier grand jeu

csa: Comment te vois-tu dans cinq ans ?

vivant et en bonne santé

Merci 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s