Oui, je l’avoue

OUI, j’avoue que …

Quand tu m’as enlacé,

quand tes bras me couvraient,

je me sentais bien.

OUI, je l’avoue qu’

A partir de ce moment,

tu as réveillé en moi

un désir ensommeillé.

Tu m’as prise par surprise…

C’était à partir de cet instant

que j’ai réalisé que j’étais peut-être éprise.

Oui, je l’avoue que

ces dernières années,

j’étais emprisonnée,

les sentiments je les ai enfermés.

Mais depuis ce jour là,

je veux toujours être auprès de toi,

enfouie dans tes bras,

te sentir contre moi.

Je sais désormais

que mes désirs jouent contre mon gré.

Tu me regardas d’une telle façon,

que je voulais t’aimer avec passion.

Tes lèvres touchaient les miennes,

et ce fut la fin de mon carême.

Mes yeux se sont enfermés,

j’avais le souffle coupé,

je ne pouvais respirer, 

dès l’instant où tu m’as embrassé.

Ce baiser, …

je ne l’ai point désiré,

encore moins mérité…

j’en reste émerveillée.

J’essayais de te pousser

pour tout arrêter.

J’essayais d’ouvrir les yeux mais en temps

mon coeur battais à mille feux

Tu me retenais contre toi,

enfermée dans tes beaux bras.

Le plaisir était tel

qu’il n’était nul peine de s’enfuir.

Je m’abandonnais à toi,

et ce, malgré moi.

Mon corps que je ne contrôlait pas

prouvait que j’étais à toi.

Publicités

Zoom sur Tagman_namgaT

io tagman

Les amoureux du slam de Tananarive surement connaissent déjà Tagman_namgaT. Il est également présent sur les réseaux sociaux comme facebook et Twitter. Notre jeune homme a aussi un blog sur WordPress.

Lors de la sélection Slam National 2013 de l’IFM, Tagman_namgaT a été le premier à être choisi par le jury. Dans ce billet, nous allons essayer de mieux le connaître.

CuriousSexyAuditor : Alors qui es-tu ?

Tagman_namgaT : (hésitation) Que veux –tu que je réponde à ça ? J Je suis Tagman_namgaT. Je n’aime pas trop parlé de moi… C’est tout. (rires)

CuriousSexyAuditor : Cela va être difficile de continuer l’entrevue si c’est comme ça !! Alors Tagman_namgat, que cache ton pseudo ?

Tagman_namgaT : c’est juste mon nom… Enfin, presque. C’est l’acronyme de mon nom complet : TILAHIMENA Antonello Géraldi.

Mon pseudo ne fait aucune référence aux graffitis, chose que les gens ont tendance à penser.

CuriousSexyAuditor : quelle est ta touche personnelle lorsque tu écris ?

Tagman_namgaT : J’aime bien faire une petite référence anodine sur le sexe. Un petit côté pervers, beaucoup même ! Dans le dénouement, j’ajoute un brin d’imprévisibilité. J’adore surprendre les gens dans mes textes.

Au départ, il n’y avait que Tagman. Le « moi » qu’on aime. Le gars sympa, drôle. Puis, il y a eu namgaT. C’est mon côté obscur, si tu veux. Au fil du temps, il fallait séparer les deux dans mes écrits. namgaT, c’est mon reflet dans le miroir. Il révèle un truc caché, un côté un peu différent : pervers, vicieux, moins sage. Il propose des textes assez salés qui peuvent choquer.

CuriousSexyAuditor : Quand as-tu commencé à faire du slam ?

Tagman_namgaT : Je dirais, juillet 2008. Mais j’ai écrit des textes bien avant ça, comme tout le monde je pense. Sur les couvertures des cahiers. Dans les brouillons des examens.

Puis, j’ai tenter de participer au Slam national août 2008. Je me souviens que j’avais écrit « Le bailleur du fond », faisant référence à celui qui baille au fond de sa classe. Ca a pas trop marché. (rires).

Ensuite, pour le slam national de 2010, j’ai terminé à la 4ème place. On va essayer de faire mieux cette année 2013. Ca va être dur…

CuriousSexyAuditor : Tu as été sélectionné pour l’équipe de l’IFM au slam national 2013, que ressens-tu ?

Tagman_namgaT : Bof… Je suis content d’être qualifié. Il faut quand même noter que quelques slameurs n’ont pas participé… et heureusement pour moi en fait ! (rires)

tagman ifm

CuriousSexyAuditor : as-tu vécu des aventures grâce au slam ?

Tagman_namgaT : J’ai pu aller en France, à l’occasion de la coupe du monde de slam. A la Réunion également, pour la coupe de l’Océan Indien et Australie.

CuriousSexyAuditor : Tag, es-tu libre ?

Tagman_namgaT : Je suis célibataire et officiellement sans copine. (rires)

CuriousSexyAuditor : Quel genre de film aimes-tu ?

Tagman_namgaT : J’aime tout. Mais je préfère ceux avec les super héros. C’est pourquoi il y a un « MAN » après le TAG. J’aurais aimé en être un.

CuriousSexyAuditor : Un super héros avec quel genre de pouvoir ?

Tagman_namgaT : Invisibilité ! Observer les gens… j’adore ça. Puis, je suis timide ! Je t’assure.

CuriousSexyAuditor : Où trouves-tu le courage de monter sur scène alors que tu es timide ?

Tagman_namgaT : Sur scène, vois-tu, les gens te jugent pour ce que tu dis et non ce que tu es. En plus, quand je suis face à un public, j’incarne une autre personnalité, souvent le super héros parfois le coquin.

CuriousSexyAuditor : Aurais-tu déjà regretté quelque chose ?

Tagman_namgaT : Je ne sais pas… Enfin, forcément, oui. Mais, je ne me rappelle pas. Je n’ai pas une très grande mémoire. Elle est un peu sélective, pas dans le sens de la protection. J’oublie certaines choses sans le faire exprès.

Un jour, quand je serai papa, il est probable que j’oublierai de prendre mes gosses à la sortie de l’école. (rires)

CuriousSexyAuditor : Tagman et les filles : que penses-tu des filles ?

Tagman_namgaT : …

CuriousSexyAuditor : Il y en a qui répondent à ça en disant qu’ils aiment les filles ?

Tagman_namgaT : Ben oui forcément ! Mais je ne suis pas un dragueur.

Je n’ai jamais utilisé le slam pour draguer par exemple. Je suis un grand timide comme je t’ai dit. C’est peut-être pourquoi je suis célibataire ! Je suis limite hautain. Je veux dire que si les gens ne prennent pas la peine de me connaitre, ils peuvent le prendre mal. Je ne suis pas très sociable de prime abord. Je suis un solitaire.

Après quand on apprend à me connaître, on tombe forcément sous le charme. (rires)

CuriousSexyAuditor : Y a-t-il un slameur que tu apprécies particulièrement ?

Tagman_namgaT : Oui, Moi ! (rires). J’aime surtout ceux qui s’efforcent de proposer quelque chose de nouveau, des trucs différents à chaque fois. Ceux qui arrivent toujours à surprendre. Ceux qui « travaillent » constamment, ne se reposent pas sur leurs lauriers.

CuriousSexyAuditor : Un dernier mot?

Tagman_namgaT : Rendez-vous au slam national 2013. C’est du 09 au 14 Décembre, un peu partout à Tanà (IFM, CGM, AFT, IKM…). Au pire, ceux qui viennent s’amuseront.

slamnational

Première balade de nuit à pied dans le centre ville de TANA

Première nuit de balade à pied dans le centre ville d’Antananarivo

Vous savez, je ne suis pas trop le genre de personne à sortir la nuit et encore moins à pied. Mais, par la force des choses, j’ai découvert TANA by night dans les quartiers du centre ville de TANA. Grande était ma surprise.

Image

C’était la première fois où j’ai du parcourir l’avenue de l’indépendance (à partir du Café de la Gare) jusqu’au Sakamanga, à Ampasamadinika à pied avec mes deux valeureux amis que je ne nommerais pas. Ceci pour goûter à un pizza succulent.

Imagea

Pour tout vous dire, j’étais à la fois étonnée et attristée ainsi qu’apeurée par cette expérience là. Au faite, c’est vrai que j’étais à côté de deux hommes mais je ne me sentais pas du tout en sécurité. D’abord, j’avais très peur de me faire braquée. J’avais également peur qu’ils s’enfuiraient et moi je ne pouvais courir étant donné que je mettais des bottes à talon… Parano, diriez-vous ? Je ne sais pas mais avec l’insécurité qui sévit dans la capitale, vous comprendrez comment je m’étais sentie.

Une fois la partie avenue de l’indépendance terminée, nous commencions la partie TSARALALANA pour rejoindre Ampasamadinika. Grande fut ma surprise en y voyant toutes ces travailleuses du sexe. Je ne puis affirmer si « elles » étaient  toutes de sexe féminin car je n’osais les contempler. Mais elles étaient tellement nombreuses !! Elles étaient aussi nombreuses que les marchands ambulants et les passants qui fréquentaient ce lieu le matin. Quelle tristesse ! Je m’étais demandé si ces personnes là, se tenaient à cet endroit par nécessité, par plaisir ou pour un choix de vie. Je ne pouvais que soupirer.

Elles étaient de tous les âges, avec des looks aussi différents les unes que les autres. Ce qui était encore plus aberrant c’est que parmi elles, il y en avait qui portaient des jupes qui arrivent difficilement à cacher les fesses.

Et oui, je sais que pour les sorties nocturnes, je suis née de la dernière pluie. Après cette virée un peu extraordinaire à mon goût, je réitère que je ne suis pas une noctambule. Malgré le fait que ça m’ait beaucoup choquée, cette expérience m’a ouvert les yeux.

Bien sur, pour ceux qui sont déjà habitués à ce genre d’endroit et ce genre de situation, ils ne manqueront pas de faire leur réflexion mais bon…

csa, 26 aout 2013

Etre ami avec un VAZAHA

Depuis un petit moment, grâce aux réseaux sociaux j’ai pu élargir mes connaissances. J’ai pu me lier d’amitiés à plusieurs personnes de différentes nationalités. Ce que je trouve bien d’ailleurs ! La magie d’internet !

Seulement, comme toute chose, des bons côtés comme de mauvais côtés peuvent faire surface. Dans ce billet de blog, je vais vous raconter une journée passé avec mon ami VAZAHA dans le capitale de MADAGASCAR, Antananarivo, arpentant les rues des VAZAHA de la ville.

Force est de constater que les mendiants n’arrêtaient pas de nous envahir… Certains lançaient des propos du genre : « alors tu le suces ? ». C’est tellement choquant. Ce n’est pas parce que je me promène avec un VAZAHA que je suis forcément une pute prostituée. Tellement en rogne, je voulais riposter mais qu’à cela ne tienne ! Ca ne servira à rien ! Je ne me rabaisserai pas à leur niveau.

Une fois, nous avons pris un verre dans un café… Les puputes qui y étaient me jetaient un regard du genre je ne sais comment vous le décrire. Pour vous dire que moi, j’étais habillée décemment (comme toujours) et elles extravagamment (je ne sais même pas si ce mot existe). Et elles n’avaient pas pécho un VAZAHA ! Morte de rire.

En tout cas, je trouve que le plus dure dans le faite de côtoyer un VAZAHA (un homme blanc ou plutôt rose je dirai) c’est de supporter le regard et les insultes des autres qui vous font un préjugé gratuit !!

Non, mais c’est quoi cette mentalité !!! C’est tellement triste !

Le côté smile ^_^ de keeps (Robbin Roberson)

Image

Keeps, passionné de photographie, sera pour cette fois devant l’objectif de Curioussexyauditor.

Robbin ROBERSON de son vrai nom, le grand KEEPS est à la fois, un jeune homme talentueux, aux multiples facettes.

Curioussexyauditor : Quelle est ta couleur préférée ?

Keeps : Blanc et Rouge.

Blanc parce que je me suis déjà cassé le bras. Je me suis fait plâtrer et le plâtre c’est blanc. Mais je n’aime pas en parler !

Curioussexyauditor : ah bon, pourquoi ?

Keeps : L’histoire c’est passé à la gym, à Mahamasina, Je voulais faire du saut en hauteur. Je voulais sauter mais j’ai glissé sur l’herbe mouillé et du coup, je suis tombé. C’était en février 2005. Je suis resté à l’hôpital durant une semaine et j’ai raté la Saint-Valentin…

Curioussexyauditor : Keeps… Tu es photographe, futur architecte (bientôt j’espère), blogger, slameur… Tu joues de la guitare, tu parles l’anglais couramment, tu es interprète, tu nages, tu as pratiqué l’Aikido, tu joues aux jeux vidéo, aux échecs, tu cuisines et tu pratiques un peu de la psychologie de temps à autre.

                                 Ne serais-tu pas l’incarnation de l’homme parfait ?

Keeps : J’ajouterai que j’ai pris des cours de pâtisserie. Auparavant, je cuisinais tous les dimanches. Mais, j’ai bousillé mon four… ^_^

Pour ce qui est de la psychologie, j’aurais aimé être psychologue. Mais les études y afférentes me paraissent un peu ennuyantes… Alors, je préfère écouter et aider les gens à ma manière, leurs prodiguer mes conseils. J’ai également vécu pas mal de choses et je dispose de plusieurs expériences dans le domaine relationnel.

Je sais comment pense une fille et un garçon pense différemment. Une de mes connaissances m’a fait part que mes photos ont un côté féminin. Ce qui me flatte.

Blog de keeps : http://www.keeppss.wordpress.com

Curioussexyauditor : Keeps et le café…

Keeps : Mmh… J’aime l’odeur du café le matin quand ça monte dans ma chambre au réveil. Ca me donne des envies u_u. Par contre, je ne bois pas trop de café parce que ça me fait dormir tout comme le Coca.

Keeps :  Et j’adore la menthe. Quand je me sens mal, je mange beaucoup de menthe (sirop) et du chocolat. Mais pourtant j’y suis allergique. Je préfère le chocolat noir de préférence d’origine malagasy.

Image

Curioussexyauditor : Si Keeps avait un super pouvoir, ce serait ?

Keeps : La téléportation … qui s’active en fermant les yeux et je me retrouverais quelque part ailleurs. Il y a un film comme ça, c’est JUMPER je pense.

Image

J’aimerais aussi pouvoir lire dans les pensées des gens pour mieux les connaitre.

Curioussexyauditor : Si tu étais une pièce du jeu d’échec ?

Image

Keeps : La Reine… car je peux aller où je veux. J’aurai dit le fou mais il ne se déplace qu’en diagonale, je n’aime pas non plus la tour…

Curioussexyauditor : Je vois que tu portes un t-shirt à thème…

Keeps : Je les adore. Mais elles se détériorent au lavage. :/ Je n’aime pas trop les t-shirt avec les marques. Le dernier t-shirt que je me suis procuré avait comme thème : « SAUVER LA PLANETE ».

Curioussexyauditor : Quelque chose d’autre à ajouter ?

Keeps : J’ai faim !!

(et il continue en murmurant : Le café se dissout et la menthe est en train de monter. Lol

Si vous avez-vu le mimique qu’il a fait !! Au faite, il avait bu du café à son rendez-vous avant le mien et maintenant il boit du sirop de menthe.

Curioussexyauditor : Tu fais cette petite voix… J’ai l’impression que c’est un personnage de dessin animé. C’est qui ?

Keeps : Je fais STITCH dans Lilo et STITCH. Et la petite voix repris de plus en plus belle.

Curioussexyauditor : Caleçon ou slip ?

Keeps : Boxer !!

Le slip c’est petit. Le caleçon c’est trop grand.

Le boxer ça épouse bien mes jolies formes. ^_^

Image

Curioussexyauditor

14/08/2013

Keeps et sa passion : la photographie

Image

Ces derniers temps, Tanà a connu une ruée vers la photographie. Tout ceux qui pouvait s’acquérir un appareil avec « REFLEX » se sont autoproclamés PHOTOGRAPHE.

Le grand KEEPS (keep smile ^_^) se démarque-t-il de ces soit disant photographes ?

Curioussexyauditor : Bonjour Keeps, pourrais-tu te présenter ?

Keeps : Bonjour. On m’appelle Keeps… Je ne fais pas mon âge. Quand j’enlève ma moustache, on me donne environ 20 ans. Avec la moustache, on me donne entre 27 et 29 ans.

J’aime ma moustache. Si je l’enlève, je deviens tout nu.

Curioussexyauditor : C’est quoi ce discours improvisé sur les moustaches ? 

Keeps : Au faite, ce n’est pas seulement une moustache. Il y a aussi une barbe et une barbichette, et j’en passe. C’est juste la partie que tout le monde peut voir. (rires)

Ambiance du moment :  L’interview se déroule chez Blanche Neige, avenue de l’indépendance. De là où on est assis, on peut voir les passants. Une jolie femme ronde et forte passe et elle attire le regard de Keeps.

Keeps : J’ai envie de shooter des filles fortes… des filles rondes… pour changer.

Curioussexyauditor : Ce qui est super avec Keeps c’est qu’il parle sans que j’ai à le questionner. Sauf que je n’arrive pas à suivre avec mes écritures. XD

Curioussexyauditor : J’ai pu remarqué que tu aimais les nouvelles choses…

Keeps : J’aime profiter de la vie. Mais il existe aussi des tas de trucs que je ne ferai pas BIEN SUR. 😉

Curioussexyauditor : comme quoi, dis-moi ?

Keeps : Ben, faire de mauvaises expériences !

Curioussexyauditor : As-tu des préférences dans la photographie ?

Keeps : Ce qui m’a fait aimer la photographie, c’est le paysage (changement de couleur, etc.). J’aime immortaliser les moments qui ne reviendront plus.

Image

Curioussexyauditor : Et pour les portraits ?

Keeps : Je préfère surtout shooter les filles. Je suis un peu gêné envers les garçons. Les mecs font toujours les mêmes poses. De plus, je suis assez autoritaire et les filles sont plus dociles.

Image

Keeps imperturbable, continuant son récit

J’aime bien la macrophotographie, par exemple les petits insectes. Mais cela requiert un objectif spécial. Par contre, moi, je fais de la proxiphotographie. La macro est très technique avec une échelle de 1/1 alors qu’avec la proxi, on réalise des photos de proximité.

Image

Curioussexyauditor : y a-t-il une photo qui t’as spécialement marquée ?

Keeps : oui, le pont de Kamoro sur la route RN4. Il y a une échelle et je suis monté. Il y avait de la sensation forte. Je n’aime pas prendre les mêmes photos que les autres. Les autres avaient peur pour moi et m’ordonnaient de descendre.

Image

Curioussexyauditor : Aurais-tu aimé étudier dans un institut de photographie ?

Keeps : Je n’en suis pas encore à ce stade. S’il y en avait ici à Tana, à Madagascar… surement, je l’aurai fait.

Jusque là, ce sont l’imagination, l’inspiration, la pratique et la technique qui que j’utilise. 😉

Je lis également des blogs et les conseils sur internet.

Curioussexyauditor : Les enfants ne sont pas très prisés dans tes photos, du moins ni sur ta page, ni sur ton compte facebook. N’aimes tu pas les enfants ?

Keeps : Si, je les aime. Mais, je n’ai pas encore eu l’occasion de me focaliser dessus. D’ailleurs, je trouve que les enfants ont ce côté innocent, ils sont naturellement mignons.

Curioussexyauditor : Si tout se passait bien, comment te vois tu dans cinq ans ?

Keeps : on est en quelle année déjà ? 2013 ? J’aurais probablement deux enfants, je serais marié, j’aurais aussi un chien grand, noir, ténébreux, avec un regard perçant et les dents perçantes.

Je travaillerais comme architecte et la photographie sera toujours ma passion. Je serais interprète de temps à autre sinon mes études anglophones n’auront servi à rien.

J’aurai une maison située en hauteur de préférence pour les paysages.

Je pense que je ferai un bon papa, en espérant ne pas trop être absent.

Curioussexyauditor : Et concernant tes œuvres architecturales ?

Keeps : En stand-by. Je suis plus dans les photos maintenant. Au faite, j’ai choisi l’architecture parce que je veux changer le monde. A commencer par l’environnement de Tananarive.

Je te remercie beaucoup Keeps pour ce merveilleux moment d’interview avec toi. ^_^

 

(to be continued, stay tuned)

Curioussexyauditor, August 6th, 2013

MADAGASCAR : Ma Dago As Cœur

Ny Madagasikarako na lazainlà fa farany amin’ny firenena rehetra maneran-tany aza dia voalohany foana ato am-poko!

Elah milaza fa firenena mahantra indrindra eran-tany izy fa amiko lty izy manan-karena a!

Lazaiko amin’là hoe fa maninona izy no manan-karena:

1-      Izahay na mahantra aza mihinana sakafo lazain’lisany firenena matanjaka hoe “BIO”. Ny sakafonay tsy feno irony “organism génétiquement modifié” irony.

Andramo ange lty ny akoho gasinay atao rony e! Mamelombelon’aina ery!!

Raha sendra ialah lty ka mitohana mihinana irony koba irony: sady matsiro no ho afaka ny fahorian’ialahy!!

2-      Raha eto Antananarivo aloha no jereko manan-karena embotaka (embouteillage) izahay e! Maro tokoa ireo fiara mifamezivezy ary sahirana tokoa fan a dia tsy “heures de pointe” aza mamely ny fitohanana!!!

Maharaka teknolojia elah? Mandeha ao amin’ny “twitter”. Araho ny “hashtag” #TRAFTNR. Ho hitan’ialahy fa tena betsaka ny “tweet” misy azy io! Izy io moa midika hoe “traffic à Tananarive” raha tsy mahay ialahy! Ry zalahy twittos gasy eto Tanà lty no mampiasa azy io a!

3-      Izahay koa manan-karena olona. Efa ho 20 millions mahery izao izahay ny Malagasy eto DAGO. Tsy olon’olom-poana fa maro ireo manan-talenta. Ireo manam-pahaizana koa tsy tambo isaina. Indrisy fa ao koa ireo mpisoloky avo lenta…

Hanananay lty ny olona a! Izahay rahateo koa moa tanora ankabeazanay…

4-      Manana izahay raha hafaliam-po sy fitiavana. Raha tsy ny ilaza fotsiny ny tsikitsiky hanananay!!! Tsy misy olona diso mahantra izany ka tsy afaka ny hitsiky. Lisany befa raha hitsikiana toa mieritreritra ratsy!

Rehefa tonga ny voalohan’ny taona, tsaroanay tokoa fa harena lehibe ny mbola hanananay ray aman-dreny, raibe sy renibe ka hajainay izy ireo. Miara misakafo ny mpianakavy, miara mikorana ary manolotra solom-bodiakoho. Izany tokoa ka fifanajana ary fitiavana. Hanananay izany! Harenanay izany!!

5-      Izahay “Gasy” no tena tompony raha “BENCHMARKING” no resahana. Tsy kôpy ve ialahy hoe inona zany? Mijery ny fanaon’ny olona lty dia izay mety alaina tahaka a! Resinay ialahy rahabamin’izay lafiny izay.

Etsy kely ange dinoho fotsiny fa tatoato tena niroborobo tokoa ity atao ho “ZUMBA FITNESS” hono. Milaza fa manao ZUMBA daholo tsy antitra tsy tanora, tsy lahy tsy vavy. Ka maro no miseho hoe mampianatra ZUMBA hono e.

6-      Tompony izahay raha “adaptation” sy ny fikitikitihana. Raha nanana enti-manana tokoa mantsy izahay ataoko fa eto DAGO no ahitana ny “TUNNING” tsara indrindra maneran-tany. Raha resaka telefona “portable” indray, tsy misy izay tsy hainay. Ndana nge elah mankeny amin’ny Avenue de l’indépendance e! Maniry hoatry ny anana ny mpanamboatra finday.

7-      Maro ireo foko ato Dago. Samy manana ny maha izy azy avy izy ireo. Ka tsy ho tamby isaina amin’ialahy eto daholo ny harena ara-kolo-tsaina eto aminay. Ny fomba amam-panao, ny fomba fitafy, ny fiteny, maro tokoa ka harenanay ireny.

Koa ialahy aza miseho be vava manabaty anay hoe mahantra izahay fa ny harenanay tsy hananan’ialahy. Tsy voatery hitovy ny fijerena ny harena.

Aza tezitra ialahy fa mba mamoaka ny hevitro aho fa ny taninay hono demôkratika e!